Les Mondes Oublies

Forum pour une association de jeux de rôle. Vestiges et mysteres
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 3ème partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elendil
Tique (je vais te manger avec mon anus)
avatar

Nombre de messages : 4610
Age : 39
Localisation : Metz
Date d'inscription : 19/08/2007

Feuille de personnage
Nom:
Race:
Pv:
0/0  (0/0)

MessageSujet: 3ème partie   Jeu 18 Mai - 23:06

« Reclu dans sa chambre. Eclairé à la lumière des torches tremblotantes et crépitantes. Entouré de mets délicats que peut offrir Kaedwen et des plus grands crus de Novigrad…
« Fade ! » hurla-t-il avant de balayer le tout d’un revers de la main dans un bruit de verre brisé. « Je ne suis plus qu’un maudit…» dit-il en découvrant le liquide écarlate qui goutait d’une plaie de sa main qu’il venait de se faire en renversant son repas. « Le sang… » murmura-t-il alors que la seule porte de la pièce s’ouvrit sur un page apportant un nouveau plateau dégoulinant de victuailles dégoutantes. Il vit la peur dans la voix hésitante du serviteur quand il s’adressa à lui, son seigneur. Il vit sa terreur quand il servit le faisan rondement doré. Il vit sa jeunesse si appétissante…
Faute de pouvoir le croquer, il abattit sa tête insouciante et naïve sur le plateau, une fois, puis une autre jusqu’à ce que son visage ne soit plus qu’une pulpe sanglante et que son sang se mélange au repas.
La porte se refermât sur ses cris de dément… »

« Le chasseur était en piste. Il recherchait l’odeur familière qu’il avait sentie la veille. Un sourire ignoble se figea sur son visage quand il la repéra sur un groupe de trois femelles escorté par un mâle dominant. Il les suivit en faisant preuve de vigilance. Un chasseur de monstre l’avait repéré et avait été ferme sur le fait qu’il ne devait plus trainer auprès de la petite qu’il protégeait. Elle portait pourtant sur elle une fragrance exquise qu’il devait s’approprier. C’était déjà la deuxième fois qu’il tombait sur ce genre de bipède et il avait déjà oublié le charabia que lui avait lancé le premier.
Il renifla soudain un parfum tantôt exécrable tantôt attirant. Il venait d’une grande bâtisse lourdement gardée. Il se dissimula dans l’ombre en évitant de justesse un autre chasseur. Se pourrait-il qu’il soit à son tour la proie ? Il reviendrait cette nuit pour continuer sa traque. Patience… se dit-il alors qu’il bavait d’impatience en tripotant ses instruments. »



Le problème des endriargues résolu, Talia demanda l’aide et les conseils des witchers : une nouvelle conjonction devait s’ouvrir dans les prochains temps. Les astres allaient en ce sens et libéraient des aurores boréales orangées dans les cieux. Une nouvelle conjonction des mondes impliquait une nouvelle guerre contre les démons qui essayeraient de prendre le contrôle du monde. La sorcière essayait d’en s’avoir plus en faisant cracher le morceau aux démons qu’elle invoquait. Elle n’était pas sûre de vraiment les contrôler et de savoir s’ils lui disaient la vérité. La décision fut prise d’en invoquer un mineur sur un site de magie à Ard Carraigh. L’ancien seigneur D’Alcorn avait fait construire son manoir sur le site. Faust fut possédée à nouveau par une langue qui fourcha. Elle révéla que les trois précurseurs étaient déjà présents pour accueillir leurs frères. Il fut alors décidé d’emmener plutôt Faust sur les lieux pour l’exorciser.

Ida tenta une nouvelle approche : séductrice au point de proposer son corps elle affirma être torturée entre deux choix. Le choix de l’esprit impliquait de sauver l’impératrice Cirila en compagnie des neufs autres sorcières de la Loge et requérait toute son attention. Le choix du cœur lui murmurait d’aider la cause de la Scoia’Tael. Ne pouvant faire les deux en même temps, elle souffla à l’oreille des witchers de l’aider en sauvant ses frères et sœurs. Elle les conduisit au village elfe cachée au pied de la montagne de Ard Carraigh : El’Ruah. Elle y fut reçue comme une reine mais le cœur n’y était pourtant pas. Aen’Tiri, chef des rebelles de la Scoia’Tael demandait à avoir des réponses de l’alliance tripartites qu’elle formait avec Le Lépreux des stries bleues et le nain voleur Le Surin ou toutes informations sur d’éventuelles alliances qu’elle pourrait lier.



Ard Carraigh, la ville et ses nombreuses opportunités qui sont capables de séparer un groupe. Construites en haut d’une montagne, ceinte d’un rempart imprenable et raciste au point de laisser les non humains construire de dangereux bidonvilles à flanc de remparts extérieurs.


La ville avait dépossédé les Alcorn au profit de la famille nilfgardienne var Al’Reiss. La citée était séparée en trois quartiers. Le quartier populaire était devenu une sorte de taudis depuis la guerre, la famine et la maladie y régnaient en maitresses absolues. Le quartier riche était séparé par d’épais rempart : c’était le jour et la nuit, l’opulence et le luxe y faisaient fortune. Quant au dernier quartier, il était réservé aux non humains et mutants, cabanons brinquebalants à flanc de muraille ou égouts saumâtres.


Le Surin organisait des combats à mort dans les égouts : les opposants étaient des monstres qu’il élevait lui-même. Les witchers lui firent fortes impression au point qu’il  parla de son passé dans une ancienne alliance tripartites qui avait mal tournée à Novigrad et offrit un contrat sur le fait que ses nains disparaissaient. Il parla aussi d’Adana une cordonnière qui lui fournissait des armes. Celle-ci reçut pour visite deux sœurs nobles nilfgardiennes, leur garde du corps borgne et leur valet pour une commande. Après leur passage, deux gardes de la citée passèrent prendre Adana de force.

Les Nilfgardiens





Le Lépreux, qu’on surnommait aussi Le Boucher par rapport aux tortures qu’il faisait subir aux Escadrons Noirs du Nilfgard, campait aux bords  des montagnes. Il prit bonne note des intérêts de l’alliance et demanda que son ami Vernon Roche et le fourbe Djiskstra soient salués à Vizyma. Il ne faisait pas confiance au lâche grand frère de la famille Alcorn. S’il pouvait disparaitre au profit de son jeune frère Valek qui avait rejoint son armée, cela ferait une meilleure passation de pouvoir. Un coup d’Etat se préparait…


Quant au général de la garnison, c’était un homme froid, calculateur et cruel qui n’hésite pas à recourir à la torture. Son héraldique est celle de son père : Sanglier de Gueules sur fond Sable. Il affirme porter une armure qui le protège de la magie et les médaillons vibrent en sa présence. Après une échauffourée avec les witchers, il garda en hottage Talia et promit solennellement sur sa famille qu’il ne lui serait pas fait de mal. Les witchers n’avaient qu’à s’occuper de la malédiction qui planait sur l’ancien manoir des Alcorn…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
3ème partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm
» Résumé partie XXVI et impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes Oublies :: Vestiges et Mysteres :: Witcher-
Sauter vers: