Les Mondes Oublies

Forum pour une association de jeux de rôle. Vestiges et mysteres
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 2ème partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elendil
Tique (je vais te manger avec mon anus)
avatar

Nombre de messages : 4637
Age : 39
Localisation : Metz
Date d'inscription : 19/08/2007

Feuille de personnage
Nom:
Race:
Pv:
0/0  (0/0)

MessageSujet: 2ème partie   Mer 26 Avr - 8:06

« Il trainait le pas dans les rues boueuses de la ville des hommes au gré de ses délicieuses senteurs. Les relents de crottins se mêlaient à la décomposition des carcasses du boucher, pendant que le parfum infect d’une femelle lui tira une grimace de dégout. Il cherchait une proie parmi la population citadine abondante, mais pas n’importe quelle proie. Il lui faudrait aussi être plus méticuleux, car il était plus facile de se faire prendre au milieu d’une telle foule. Il se figea soudainement. Une odeur particulière qu’il avait déjà flairée se présentait à ses narines. Il se dirigea vers l’odeur alléchante et repoussa une mouche qui voulait se loger dans le creux de son oreille. Son bourdonnement l’avertit de ne pas aller plus loin : un mâle, plein de mièvrerie, en armure flamboyante, s’approcha de sa cible. Ils entrèrent rapidement, tout sourire, dans un lieu de débauche humaine.
Tant pis pour ce soir, il serait patient. Il vit néanmoins une femelle au sourire narquois en face de lui qui lui lançait des paroles aguicheuses. Il l’a renifla d’une longue inspiration haletante. Elle conviendrait. Son sourire se crispa sur son visage. Elle n’eut pas le temps d’hurler. »


L’escorte de la femme elfe paraissait plus digne de morale que celle nilfgardienne. La belle elfe se prénommait Ida pour faire court, son nom à rallonge laissait sous-entendre qu’elle appartenait à une haute lignée. Son offre concordait en ce sens : elle sortit deux magnifiques arcs en guise de paiement dont l’un n’était qu’Ael’Fangis (portée supérieure, enc 2, dégats 4). Elle était intéressée de passer par Kaer Morhen et voulait récupérer quelque chose à Ban Ard avant de poursuivre vers Vizyma.


En allant vers Kaer Morhen, elle préféra éviter les escadrons noirs venus décimer son peuple.

Sur le chemin, un jeune émissaire nilfgardien affolé venant du village de Blanka Myrta fit irruption. Un monstre avait ravagé le grenier et l’armée s’était rabattue sur les réserves des paysans. Une rapide enquête mena à la conclusion qu’on avait attiré un griffon dans le grenier par l’odeur d’accouplement. Les plumes de corbeau laissaient entendre que c’était sans doute le witcher Corbin qui était avec les elfes. La scoia’tael menait une guerre de terre brulée mais pourquoi un witcher avait rompu ses vœux pour aller dans leur sens ?


Kaer Morhren se révèle comme un véritable paradis solitaire.


Son grand maitre bourru Eskel du loup fit un accueil chaleureux. Il révéla la mort de Vesemir, mort en héros, avant de présenter les autres witchers autour d’un bon repas au coin du feu.


Il y avait le facétieux Herzir du loup, qui entrainait actuellement les nouvelles recrues du loup.


Parmi les recrues, le plus âgé était un demi elfe chasseur peu sûr de lui du nom de Nathanael.


Une crème d’adolescente amoureuse du nom de Facy.


Et son compagnon arrogant, inexpérimenté et pourtant surdoué : Menon.


Parmi les autres witchers, on trouvait le colosse silencieux Letho de la vipère.


Ainsi que son compagnon tout aussi mystérieux, Tearth de la vipère.


Ce dernier avait sauvé une belle jeune fermière d’un brigand qui s’était avéré à la hauteur de ses propres compétences. Malheureusement, elle avait perdu l’esprit et n’était plus qu’un légume.


Le signe d’Axii permit de la sortir de son blocage mental sans séquelle. Chely dit qu’elle se dirigeait vers Cornerouge pour vendre ses composants alchimiques quand un homme qui sentait la pourriture l’agressa. Elle ne se souvint que d’un terrible crane allongé (peut être un gardien des forets leschen qui invoque des corbeaux ou un démon). Tearth partit de ce pas traquer le vagabond qu’il avait affronté.

Eskel forgea les talismans tant attendus et Ida, qui s’avéra être une sorcière par grande surprise, les enchanta. Il proposa aussi d’aider pour l’apprentissage, de se faire les mains sur une tour de garde sans en détruire les ressources et de tuer une wyvern pour une nuit de beuverie. Menon se disait prêt et voulait participer mais fut écarté par la désapprobation du maitre.
Menon se révéla sans sentiment à l’entrainement prêt à sacrifier l’adorable Facy, trop faible pour survivre selon lui. Et il ne s’arrêta pas là. Il devança tout le monde en ravageant toutes les harpies et leurs nids à la tour de garde, ce qui attira la wyvern qui succomba dans l’écroulement de la tour lors d’un combat, au grand désarroi d’Eskel. Il fit croire qu’il s’était enfuit en laissant des indices flagrants pour le retrouver à travers le carnage qu’il faisait des monstres de la région pour être enfin rattraper par une witcher qui lui proposa de venir avec elle où ses compétences seraient utilisées à leur juste valeur. La raison reprenant le dessus, Menon décida de rentrer auprès d’Eskel. La witcher, qu’en a elle, disparue en cassant des œufs sur le dos d’un certain Tal d’Erébore à Ard Carraigh.


Eskel se révéla compréhensif vis-à-vis de Menon et lui proposa un voyage en sa compagnie mais il était d’abord temps de boire un peu. La beuverie se termina en feu d’artifice dans la chambre de la sorcière Ida. Elle utilisait les mégascopes pour parler à neuf autres femmes. Elle utilisa aussi la magie contre le bon Eskel mais elle fut mise à jour le lendemain. Si elle avait été de bonne compagnie jusqu’à maintenant, elle se révélait artificielle, sournoise, séductrice et dangereuse comme toutes les magiciennes. Pour toute vérité qu’elle put dire sur l’oreiller pendant la nuit suivante, c’est qu’elle pensait que la future impératrice Ciri, fille adoptive du witcher Géralt de Riv du loup, était prête à être assassinée et que c’était son devoir de la sauver.

Avec un dernier salut à Kaer Morhen et ses résidents, la route se poursuivit à Ban Ard, tout en passant par un charnier de guerriers elfes non loin de Cornerouge. Ida révéla qu’elle cherchait l’une de ses collègues, Talia de Ban Ard, qui devait être dans la grande école de magie abandonnée pendant la guerre. Talia s’y trouvait effectivement et discutait avec un démon qui la connaissait sans vraiment l’aimer. Le rituel fut brisé et le combat s’engagea au côté de l’énergique sorcière pour finir sur une victoire où le démon émis quelques malédictions.


Talia n’aimait pas les sorcières et certainement pas Ida. Elle promit de dire toutes vilaines vérités sur elles s’il le fallait. Mais les deux se mirent d’accord pour aider Faust, une sorcière de feu adolescente ravagée par le pouvoir de la magie et le désespoir de la perte de ses sœurs pendant la guerre… ou peut être… par le pouvoir d’une tierce personne…


Faust avait brulé la majeure partie de Ban Ard depuis la guerre mais elle fut calmée et emmenée loin de la bourgade. En remerciement, Horsten, un forgeron nain offrit l’un de ses plus beaux chef-œuvres : Eckwind, une épée batarde (enc 4, dégâts tranchant +5). Il rappela que les mineurs de Ban Ard avaient trop creusé et ouvert une voie sur un nid d’endriargues…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
2ème partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CDA-2ème partie (C'est quoi cette histoire ?)
» [Blog] 2 épisodes inédits de la Mission Planète Sauvage sur Gulli !
» Retour des Seychelles / 2ème partie
» Petit dessin 2ème Partie
» Firme mythique : Konami 2ème partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes Oublies :: Vestiges et Mysteres :: Witcher-
Sauter vers: